Sciences de l'énergie

Recherche Continue

Évaluation de référence de la qualité de l’eau des puits privés dans les régions d’éventuelle mise en valeur du gaz de schiste au Nouveau-Brunswick : Rapport final

The public response to recent exploration activities for natural gas in New Brunswick has highlighted the concern over possible impacts to groundwater from unconventional (shale) gas resource development. In 2014, the New Brunswick Energy Institute (NBEI) awarded a research grant to the University of New Brunswick (UNB) to undertake a 2-year regional baseline groundwater quality study in southeastern New Brunswick. The objective of this study was to collect and report on baseline well water quality data in areas that the petroleum industry had identified as potential targets for shale-gas exploration and development.

 

Étude de référence de la qualité de l'eau des cours d'eau du Nouveau-Brunswick

Sous la direction de la Canadian Rivers Institute (CRI), ce projet d'étude, annoncé le 14 août 2014, fournira un travail de base permettant d’évaluer les répercussions possibles de la mise en valeur des gaz de schiste sur l’eau de surface et ce, en cartographiant les débits entrants de l’eau de surface des ruisseaux adjacents et en caractérisant les présentes conditions de base de la qualité de l’eau ainsi que les espèces aquatiques dans les régions de la province les plus susceptibles d’intéresser les promoteurs de gaz. L’équipe de recherche du CRI mettra également au point et testera des méthodes afin de surveiller les contaminants potentiels émanant de l’exploration des gaz de schiste, comme les niveaux de méthane des ruisseaux qui s’avèrent importants dans le cas des programmes de surveillance à long terme ainsi que de celui de l’identification des répercussions sur les eaux de surface, si on devait poursuivre l’exploration dans le futur. Tous les résultats seront rendus publics. La recherche débutera en septembre 2014, alors que la majorité de l’étude sur le terrain sera accomplie en 2015 et que les résultats seront publiés en 2016. L’IENB contribuera environ 350 000 $ à la CRI envers cette étude.

Réseau de surveillance sismique

Au Nouveau-Brunswick, la Commission géologique du Canada (CGC) maintient actuellement cinq stations de détection d'activités sismiques situés à des emplacements stratégiques dans le but de recueillir des données de référence qui permettront de discerner les ondes sismiques produites par les opérations de fracturation hydraulique, le cas échéant.  Pour continuer la collecte de données de référence et assurer la surveillance sismique des opérations industrielles pouvant avoir lieu dans ces zones, l'Institut remplacera les cinq stations temporaires de la CGC par des stations permanentes au cours des deux prochaines années. L'Institut prévoit remplacer les deux premières stations pendant l'été 2014. Par ailleurs, l'Institut espère susciter l'intérêt des chercheurs scientifiques pour tirer profit du réseau de surveillance sismique dans l'avenir. 

Débits environnementaux – Canadian Rivers Institute

Sous la direction de David Armanini, Ph. D. et d'Allen Curry, Ph. D.,  de la Canadian Rivers Institute de l'Université du Nouveau-Brunswick, ce projet d'étude, annoncé le 1er avril 2014, examinera les débits environnementaux requis pour assurer l'équilibre écologique et hydrologique de nos cours d'eau. S'inscrivant dans le contexte d'une vaste étude internationale,  cette étude utilisera les fonds qui lui ont été consentis par l'Institut pour évaluer les approches de pointe permettant de déterminer les débits nécessaires pour soutenir la vie aquatique, dont le poisson, dans nos cours d'eau et conseiller le gouvernement sur l'adoption de lignes directrices sur les débits. Les informations ainsi recueillies trouveront une foule d'applications; elles serviront en particulier à déterminer les allocations d'eau douce nécessaires dans le cas d'initiatives de mise en valeur des ressources naturelles. Doté d'un budget de 24 000 $, ce projet s'échelonnera d'avril à septembre 2014. 

Étude de référence de la qualité de l'eau souterraine

Annoncée le 17 mars 2014 et menée sous la direction de Kerry MacQuarrie, Ph. D., du Département de génie civil de l'Université du Nouveau-Brunswick, l'Étude de référence de la qualité de l'eau souterraine sera la première à mesurer à grande échelle la présence de méthane naturel dans les puits domestiques de la province. Pour ce faire, le projet recueillera des données de référence sur la qualité de l'eau de puits domestiques dans les régions désignées (voir figure 2). L'étude observera les paramètres de qualité de l'eau le plus susceptible de changer suite à l'impact éventuel de l'exploitation non traditionnelle de gaz de schiste. Évaluée à 531 800 $, l'étude de deux ans débutera en avril 2014 et se terminera par la rédaction du rapport d'étude final en avril 2016.